Home

 

   BOAD
Institution spécialisée de l'UEMOA chargée du financement du développement des Etats Membres 

 

  Façade de la salle de conférence de la BOAD à Lomé (Togo)

  

PROJET DE DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER DE L’UEMOA
ATELIER DE LANCEMENT
 
(Lomé, 3 et 4 juin 2004)

 
-----------------------------------

 

I.            OBJECTIFS DU PROJET 

Le Projet de développement du marché financier de l’UEMOA, cofinancé par l’Association Internationale de Développement (IDA), l’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA), l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Agence Canadienne de Développement Industriel (ACDI) vise à soutenir les efforts d’intégration économique des pays de l’UEMOA, à travers la réalisation des trois principaux objectifs suivants : 

-        contribuer au développement du marché financier régional par la réalisation du Plan d’action pour la relance de ce marché approuvé en décembre 2002 par le Conseil des Ministres de l’UMOA et par le renforcement de la capacité institutionnelle des acteurs-clés du marché financier de l’Union (CREPMF, BRVM, SGI, BCEAO, BOAD et Commission de l’UEMOA) ; 

-        renforcer les moyens d’intervention de la BOAD en faveur des Etats, en mettant en place, au profit de la Banque, une ligne de crédit de l’IDA. Cette ligne de crédit devrait notamment permettre à la BOAD d’accroître sa contribution à la réalisation du Programme d’actions communautaires des infrastructures et des transports routiers décidé par le Conseil des Ministres de l’UEMOA ; 

-        promouvoir les investissements privés dans les pays membres de l’Union, grâce à la vulgarisation de nouveaux produits de garantie de risques politiques ou commerciaux, en partenariat avec l’IDA, la MIGA et l’AFD. 

II.            RESULTATS ATTENDUS DE L’EXECUTION DU PROJET 

Les résultats attendus  de l’exécution du Projet sont les suivants : 

-        la construction ou de la remise en état de 1 300 Km de routes régionales ;  

-        la facilitation de la circulation des personnes, des biens et services dans l’Union ;  

-        l’amélioration induite du coût des transports et des produits ;            

-        l’orientation vers les Etats de l’UEMOA, au moyen de la Facilité de Garantie, d’investissements privés dans le secteur des infrastructures en offrant aux investisseurs une couverture partielle des risques politiques et commerciaux.  Les infrastructures concernées sont les sous-secteurs suivants : i) Energie, ii) Technologies de l’information et de la communication ; iii) Pétrole, gaz, exploitation minière et industries chimiques ; iv) Transports (y compris ports et aéroports) ; v) Développement urbain et vi) Services de l’eau potable et de l’assainissement ; 

-        l’offre de produits de sécurisation des investissements privés contre les risques politiques, notamment : i) les changements de législation pouvant affecter défavorablement les obligations contractuelles des gouvernements envers les investisseurs privés, ii) la restriction des transferts, iii) l’expropriation effective ou rampante, iv) l’interférence dans le processus d’arbitrage, v) la rupture de contrat, vi) la force politique majeure (guerre, révolution, insurrection, conflit civil etc…) ;    

-        le renforcement du cadre réglementaire des opérations de marché financier régional et de la capacité institutionnelle des institutions clés intervenant dans son animation en vue d’en faire l’instrument privilégié de mobilisation des ressources à long et moyen pour le financement du développement de l’Union ; 

-        l’affirmation du rôle du marché financier régional comme moyen de rentabiliser l’épargne des ménages et comme source alternative de financement des investissements des entreprises. 

III.            PARTICIPANTS 

Sont invités à prendre part à l’atelier les Ministres des finances de l’UEMOA, la BCEAO, la Commission de l’UEMOA, le CREPMF, les partenaires au développement et bailleurs de fonds impliqués dans son financement (Groupe de la Banque mondiale, Agence Française de Développement, Agence Canadienne de Développement International), les acteurs du marché financier régional (banques et établissements financiers, BRVM, Sociétés de gestion et d’intermédiation, opérateurs économiques intervenant sur le marché, émetteurs et investisseurs potentiels) ainsi que les bailleurs de fonds et partenaires au développement intervenant dans les pays de l'UEMOA (BEI, Union Européenne…). 

trait.gif (170 octets)

                

Accueil

Faisons Connaissance avec la BOAD

Activités de la BOAD

Informations 

              
                

Actualités

 Nous Contacter

Liens Utiles

Publications

 FAQ

              

Copyright © BOAD 2000. Tous droits réservés.

Suggestions et remarques à :
Webmaster
Les informations figurant sur ce site sont diffusées
sans garantie ni responsabilité de la Banque Ouest Africaine de développement